vendredi 11 novembre 2011

Trouver les mots !

Today je jette un pavé dans la marre comme dirait mon amie Mère Cane. Je crois qu'elle a lancé une mode et pourvu que ça dure car il faut dire les choses
- de 1 parce que ça soulage et qu'on a pas forcément quelqu'un sous coude pour en parler
- de 2 car ça peut sauver une ou plusieurs vies.

Je vais vous dire de faire attention et très attention et de parler avec vos enfants car ça peut les sauver! Et c'était le cas de ma puce, mon bébé d'amour, ma vie, mon sang, mon coeur, la prunelle de mes yeux ..... Grâce à la confiance qui règne dans notre famille, elle m'a parlé avec ces mots mais elle m'a parlé, d'un sujet tabou, d'un fait qu'elle subit en toute innocence ! Oui vous avez compris !

voici le contexte :
Mardi soir dernier, je m'allonge à coté de ma fille pour lui faire son câlin du soir et papoter avec elle , Je lui demande
M: Alors comment va ton petit amoureux ?
M-M : Ça va, il me force à lui faire des bisous sur la bouche !
M: Ha non , ça tu sais c'est interdit, tu ne peux pas !
M-M : Oui je sais , maman ! Mais , il me montre son zizi et baisse ma culotte et me fais des bisous sur ma chounette !
M: Je reste sans voix, impossible de sortir un mot de ma bouche, sauf a demain mon coeur dors bien ! En essayant de comprendre ce que je viens d'entendre!

Je peux vous dire que j'étais dans une colère monstre, mais avant toute accusations on essaye de trouver la vérité mais en même temps un enfant de cet âge là (elle a 6 ans) ne ment pas sur ce genre de problèmes !
Le lendemain à 12h20 pétante je suis à l'école pour mettre cette histoire au claire et trouver cette putain de vérité.
Je convoque dans la seconde ce petit garçon, la maîtresse et ma fille, nous sommes tous les 4 enfermés dans la classe et je me tourne vers le petit garçon
M : Alors est-ce que c'est vrai que tu fais ça à ma mini-moi ?
Lui : Oui avec un grand sourire jusqu'au oreilles !
M: Non mais tu te rends compte que tu n'as pas le droit !
Avec les larmes qui me coulent en me disant que l'innocence de ma fille est bafouée , en ayant envie d'exploser sa tête
La maîtresse est choquée et lui fait la morale
La mère arrive et je lui explique ce qui se passe et se tourne sur son fils et lui dit
"Tu ne vas pas REcommencé" Là j'en crois pas mes oreilles, je lui répète "RECOMMENCER" !
"Oui Madame, il a déjà fait ça l'année dernière et il a déjà été suivi ! Le monde s'écroule autour de moi ! Ils étaient au courant !

Oui juste le directeur pas la maîtresse ! Mais où est le dialogue entre les professeurs, les assistantes sociales !
Je m'énerve, j'insiste sur le faite que je ne veux plus que ce petit garçon monstre approche de près ou de loin ma puce, ma fille, mon coeur, la prunelle de mes yeux,....
Et je m'en vais le coeur lourd ne sachant pas comment gérer la situation, pour trouver les mots juste pour expliquer tout ça à ma puce !

Le petit garçon est suivi depuis mardi par un psy et je demande donc à sa mère comment ça se passe et là elle me dit vous savez Madame , c'est de la faute de votre fille ! Je crois que là , j'allais lui mettre un coup de boule majestueux , j'ai vociféré comme jamais. La faute de ma fille mais on vit dans quel monde là !

Donc j'ai appelé SOS Enfant, un service de l'ONE ce qui correspond à la PMI en France (ma puce va à l'école en Belgique)
Je leur explique toute l'histoire et là ils me disent Madame ce petit garçon reproduit un schéma qu'il voit à la maison ! Vous aller sauver ce petit garçon et les autres petites filles de son école !
Ils vont rencontrer les parents, les instituteurs, le directeur de l'école, le petit garçon en question et juger ensuite la suite des évènements !

Je ne veux pas qu'on s'apitoie sur mon sort, je veux juste vous faire comprendre qu'il faut toujours discuter avec ces enfants afin de les protéger du mieux qu'on peut et discuter avec les personnes qui sont censées les protéger ! Mais aussi, on n'est pas aider face a ce genre de situation pour trouver les mots juste , je suis en colère car l'école n'a pas fait son travail de suivi mais sur les parents de ce petit garçon qui mettent en doute l'innocence de ma fille et font de leur fils un futur monstre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

Bunny Kokeshi a dit…

Je suis si triste, si désolée de lire ce qui est arrivé à ta fille... Comme toi je ne comprends pas qu'on n'ait rien fait pour l'empêcher de recommencer et qu'on n'ait pas informer les instituteurs. Je vous embrasse fort et vous souhaite beaucoup de courage, une pensée pour ta princesse

La Mère Cane a dit…

Mais quelle horreur!!! Je suis choquée!! Ils savaient que ce petit était suivi et je comprends tout à fait qu'il ne faille pas mettre au courant toute l'école afin de ne pas le stigmatiser. Seulement la maitresse aurait du être au courant afin de renforcer sa surveillance.
Je me souviens du cas d'un petit garçons quand j'étais stagiaire en école primaire. Il était assez violent avec les petites filles. Toute l'équipe faisait gaffe à ça. On évitait de le laisser seul avec une petite fille en particulier. En groupe ça allait. Et surtout il y avait une surveillante dans les toilettes pendant la récré!!!
Ta pauvre petite puce comment vas tu lui expliquer les choses?
Je suis profondément en colère contre le directeur qui n'a pas su gérer cette situation et surtout triste pour ce petit!!! Qu'à il vécu pour en arriver là...